SEED est un partenariat intersectoriel impliquant IDEOS, Développement international Desjardins (DID), des agences de financement internationales, des partenaires locaux ainsi que des équipes de recherche issues d’universités partenaires. DID, composante du groupe Desjardins depuis 1970, promeut l’autonomie des populations les moins favorisées à travers l’investissement mais aussi le soutien technique. Et c’est autour de ces deux leviers de développement que s’articulent les projets SEED.

Les universités partenaires de ce projet, l’Université de Navarra (IESE Barcelona), l’Université d’Alberta et l’Université d’État de Pennsylvanie (PennState) composent un réseau de chercheurs qui a pour mission principale de mobiliser la recherche au profit du développement des micro-entrepreneurs et micro-entreprises à l’échelle canadienne et internationale.

Chercheurs universitaires impliqués :

  • Luciano Barin Cruz Professeur titulaire, HEC Montréal
  • Charlene Zietsma Professeure agrégée, University of Michigan
  • Desirée Pacheco Professeure agrégée, IESE
  • Angelique Slade Shantz Professeure adjointe, University of Alberta
  • Geoffrey M Kistruck, Professeur, Schulich School of Business, York University
  • Kylie Heales Étudiante au doctorat, Univeristy of Alberta
  • Celeste Diaz Ferraro Étudiante au doctorat, Penn State University
  • Katherine Picone Étudiante à la maîtrise, HEC Montréal

IDEOS – PARTENAIRE TECHNIQUE

Le pôle IDEOS est quant à lui mandaté par DID pour amener un soutien technique à des organisations locales dans le but ultime d’appuyer des entrepreneurs dans leur développement et améliorer leur autonomie individuelle et collective. L’appui financier étant, quant à lui, assuré par les agences de financement internationales.

Pour plus de questions, contactez Katherine Picone

CO-DÉVELOPPEMENT

Afin d’appuyer les entrepreneurs dans leur développement et améliorer leur autonomie, l’équipe de chercheurs du projet SEED développe avec les organisations locales des outils techniques, comme des formations, validés par un processus de recherche scientifique. Ce processus est effectué sur plusieurs mois et compte plusieurs étapes cruciales. Tout au long de la démarche, le co-développement est prépondérant.

A la fin de chaque projet, il est ainsi possible de dégager les outils techniques les plus adaptés à la réalité de la population d’entrepreneurs locaux.

o1

préparation

Identification de la région géographique, des partenaires locaux et de la population d’entrepreneurs ciblés par le projet.

o2

Exploration

Développement d’une compréhension de l’écosystème entrepreneurial (réalité du terrain, barrières, opportunités) dans lequel le projet sera effectué. Cette étape se réalise par le biais d’entrevues, des revues de littérature, etc.

Pourquoi ? Pour comprendre les facteurs d’influences du développement entrepreneurial de la population ciblée et le contexte dans lequel tous les acteurs de l’écosystème évoluent et pour identifier les enjeux à résoudre.

o3

Co-création

Co-développement de deux versions d’un programme qui permettra de résoudre les enjeux identifiés lors de la phase exploratoire.

Pourquoi deux versions du programme de formation ? Pour tester chacun des programmes sur le développement entrepreneurial de la population ciblée et évaluer l’impact de ces programmes.

o4

Expérimentation terrain

Livraison des programmes de formation auprès de la population ciblée, les participants sont répartis au hasard dans différents groupes, pour éviter tout biais, afin de tester l’impact des deux programmes de formation de la manière la plus rigoureuse possible. L’objectif est de comprendre l’impact des programmes de formation sur les entrepreneurs.

o5

collecte et analyse des données

Grâce à l’analyse des données recueillies dans chacun des groupes de formations, il est possible de dégager des résultats globaux. À cette étape, l’objectif est d’élargir et d’approfondir le champ de compréhension des résultats obtenus, ainsi que de conjuguer les résultats des données quantitatives et qualitatives pour obtenir une représentation plus claire de l’impact du projet.

o6

résultats

Le promoteur ou l’organisme local peut ainsi mettre en place une formation co-développée, testée et validée, ancrée dans la réalité du terrain.

Partenaires

Partenaires financiers

Partenaires universitaires

Partenaires locaux