Événements

/Événements
Événements2019-10-15T17:50:53-04:00

Portrait et analyse des communautés sur Passerelles

par Alexandra Ferland

Alexandra Ferland a présenté les résultats de sa recherche lors du Passerellothon organisé par le TIESS à l’été 2019. Son projet supervisé consiste en un portrait et une analyse des communauté sur Passerelles. Cette plateforme lancée à l’automne 2018, a été créé par le TIESS afin de permettre le déploiement d’une mosaïque de communautés de pratique au service de l’action collective.

Mme Ferland a obtenu une bourse IDEOS-Fondation Bougie à l’hiver 2019. Elle est diplômée de la M.Sc Gestions en contexte d’innovation sociale, sous la supervision de Chantale Mailhot.

Vous trouverez la présentation de Mme Ferland ici.


Améliorer l’intégration et la rétention des immigrants dans l’économie québécoise

par Hugo Dufresne

Hugo Dufresne, diplômé à la M.Sc. en management, a réalisé un projet supervisé sous la direction de Sébastien Arcand et l’objectif principal de cette étude était d’analyser le rôle, les défis et les enjeux auxquels font face les employeurs de personnel immigrant. M. Dufresne a obtenu une bourse IDEOS et Ariane Riou et Réal Plourde à la session d’hiver 2019.

Dans le cadre de sa recherche, M. Dufresne a préparé une présentation destinées aux tables rondes régionales pour présenter les résultats préliminaires du projet. Il explique son projet et cette présentation:

Lire plus

1. La problématique de gestion abordée

L’immigration est un sujet qui revient avec récurrence au Québec et qui suscite de nombreux débats. Les dynamiques de l’immigration, de l’intégration et de l’inclusion représentent un sujet complexe qu’il faut tenter de comprendre en profondeur. Une bonne coopération entre les acteurs peut mener à de meilleures conditions de vie et d’inclusion pour les immigrants en plus de stimuler les gains économiques pour les régions et organisations d’accueil.

Malgré l’importance de cette question, la situation des personnes nées à l’étranger sur le marché du travail continue d’être particulièrement défavorable au Québec, et ce malgré des améliorations notoires au cours des dernières années. À titre d’exemple, Montréal est, parmi les trois grandes villes canadiennes avec Vancouver et Toronto, celle où l’on retrouve le plus haut taux de chômage chez la population née à l’étranger. Pour leur part, les employeurs hors région métropolitaine de recensement de Montréal peinent à attirer de la main d’oeuvre, à la retenir et à favoriser son intégration. Dans cette optique, la faible présence de personnes issues de l’immigration dans les régions du Québec et la rareté de la main-d’oeuvre dans certains secteurs d’activités dans plusieurs de ces dernières constituent un problème structurant aux impacts socio-économiques importants. Par les divers enjeux qu’il soulève et les pistes de solution qu’il proposera, ce projet s’inscrit dans une perspective d’innovation socio-économique, en misant sur une meilleure attraction, intégration et rétention des immigrants dans les organisations localisées hors région métropolitaine de recensement de Montréal. A ce titre, l’une des raisons d’être de ce projet est de permettre de réduire les impacts négatifs des obstacles vécus par ces personnes sur le marché du travail, et ce tout en contribuant à la vitalité de ces organisations et régions.

2. La description du projet proposé

Mon projet supervisé est un travail de type « recherche » et l’objectif principal de l’étude est d’analyser le rôle, les défis et les enjeux auxquels font face les employeurs. À ce titre, j’ai recueilli les données qualitatives nécessaires afin d’identifier les moyens favorisant une meilleure attraction, intégration et rétention de ces travailleurs issus de l’immigration dans certaines régions du Québec ciblées par l’OCDE et le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Intégration du Québec (MIDI).

Durant ce projet, nous avons mené des entretiens avec des acteurs locaux (n=60) (administrations municipales, employeurs, administrations régionales, ministères) afin de saisir les tenants et aboutissants des mécanismes en place et d’identifier ce qui permettrait de mieux accompagner les employeurs dans leurs pratiques de gestion pour accroitre le nombre de travailleurs issus de l’immigration. Cinq régions du Québec sont ciblées, soit la Mauricie, Chaudière-Appalaches, le Centre-du-Québec, Montréal et l’Estrie.

Ce projet a une visée d’innovation sociale dans la mesure où la finalité ne se limite pas à la rentabilité économique. L’activité économique est ici vue comme un moyen plutôt qu’une fin en soi. Certes, l’idée de combler un déficit de main d’oeuvre hors de la région métropolitaine de Montréal est présente, mais, au départ, ce projet a pour but de mettre en lumière des moyens visant à améliorer l’intégration et l’inclusion des personnes immigrantes grâce à une meilleure coopération entre les acteurs des écosystèmes régionaux.

Outre un objectif de revitalisation économique des régions, se trouve aussi un objectif d’amélioration des politiques publiques et des tissus sociaux régionaux, et ce en favorisant l’amélioration d’une frange importante de la population québécoise qui, comme tous les indicateurs le montrent, vit des taux de chômage plus élevés, des difficultés à faire reconnaître ses diplômes et expériences et des problèmes de mobilité au sein des organisations, pour ne mentionner que ces enjeux.

Mon projet comporte quatre étapes principales. La première étape consiste à réaliser des entretiens auprès des acteurs locaux dans les régions identifiées en appliquant la méthodologie dite du « dashboard ». Le canevas de recherche est issu d’une co-construction entre l’OCDE, mon directeur Sébastien Arcand et moi-même. Il s’agit d’un questionnaire à réponses majoritairement fermées et réparties sous quatre thèmes distincts :

1) Thème 1 : Adapter les mesures aux besoins des différentes catégories d’immigrants.

2) Thème 2 – L’efficacité des mesures à éliminer les barrières restreignant l’accès des immigrants au marché du travail

3) Thème 3 – La coordination et l’intégration des mesures concernant les immigrants

4) Thème 4 – L’implication des employeurs

Dans un deuxième temps, une fois la série d’entretiens terminée, j’ai dégagé les résultats du questionnaire pour en faire un sommaire des connaissances acquises. Il s’agissait d’identifier et de décrire les initiatives locales, régionales et du secteur privé qui contribuent à une meilleure attraction, intégration et rétention des travailleurs issus de l’immigration.

En avril 2019, la troisième étape consista à participer à cinq tables-rondes régionales au cours desquelles nous avons présenté les résultats préliminaires du projet. Ces tables-rondes ont comme objectif la diffusion des connaissances acquises durant le projet et la communication avec d’autres acteurs du milieu afin de leur faire part des conclusions préliminaires de mon enquête. De plus, la participation aux tables-rondes me permettra d’améliorer et de confronter les résultats recueillis.

La dernière étape fut consacrée à la rédaction de mon rapport, en y incluant les éléments usuels, incluant l’exposé de la problématique, une courte revue de la littérature, la méthodologie, les résultats obtenus et des recommandations.

3. Description de la présentation Power Point

La présentation PowerPoint fut construite afin d’être présentée lors des tables rondes qui se sont tenus dans chacune des régions à l’étude. L’objectif principale de ces tables rondes étaient de présenter les résultats bruts des entretiens que nous avions menés. Ainsi, les acteurs de chacune des régions étaient en mesure de réagir aux résultats. Cette façon de faire nous a permis de confronter les résultats du questionnaire à la réalité et d’enrichir la compréhension des phénomènes complexes à l’étude. De cette façon, le PowerPoint ne comporte aucune analyse des résultats car nous voulions inciter les acteurs régionaux à réagir le plus possible et laisser ouverte les voies de l’interprétation. Nous avons tout de même rajouté, pour conclure la présentation, les principaux enjeux qui semblaient ressortir durant cette étape préliminaire d’interprétation des résultats.

©Hugo Dufresne


La nature particulière de l’économie sociale en consultation: Systémie, rôles et compétences

par Karine Belzile

Karine Belzile a présenté son mémoire sur la consultation en management en économie sociale lors du 19e colloque annuel des étudiants de cycles supérieurs du CRISES au printemps 2018 dont voici la programmation. Vous pouvez consulter le support visuel projeté lors de sa présentation ainsi que le document envoyé aux participants pour compléter la présentation. Karine Belzile, diplômée de la M. Sc. en Gestions en contexte d’innovations sociales à HEC Montréal en 2018, a reçu une bourse d’étude IDEOS pour son mémoire réalisé sous la supervision de Marlei Pozzebon.